Sans Tabou
Le sang des règles: ce que vous devez savoir
500 ! C’est le nombre de fois où nous serons amenées à avoir nos règles dans notre vie. Et pourtant, même si cela revient immanquablement tous les mois, ce n’est jamais tout le temps pareil : la couleur, l'odeur, la texture, la quantité : qu’est ce qui est normal ou pas ? On n’a pas fini de se poser des questions. Et si on se disait tout ?

Les règles, ce n’est pas juste du sang

C’est une fausse croyance. Le sang des règles contient aussi des fragments de l’endomètre et des sécrétions vaginales qui s’évacuent naturellement en l’absence de fécondation. C’est pour cette raison qu’il n’a rien à voir avec le sang qui coule dans nos veines.

Les menstruations peuvent être épaisses, contenir des morceaux s’apparentant à des grumeaux, être gluantes, ou parfois beaucoup plus liquides …. Don’t worry, tout ça est normal !

Quelle quantité de sang perd-on ?

Des règles dites normales durent entre 2 à 6 jours et représentent environ 50 ml : l’équivalent d’une tasse de café. Au-delà, c’est considéré comme des règles abondantes (cela peut aller jusqu’à 80 ml).

C’est dur d’avoir une idée de la quantité écoulée, à moins d’avoir une cup. Mais il existe des indicateurs qui peuvent vous alerter :

  • Si vous devez changer trop souvent vos protections hygiéniques
  • S’il est nécessaire que vous doublez vos protections (exemple : cup + serviette)
  • Si vous devez souvent vous lever la nuit à cause d’une fuite
  • Si vous avez des vertiges, le teint terne, de l’anémie…

Si vos règles sont abondantes, ce n’est pas forcément grave mais ce n’est pas normal. N’hésitez pas à aller consulter votre médecin, qui va vous aider à déterminer l’origine.

La cause la plus fréquente est le dérèglement hormonal, mais il peut y en avoir d’autres :

  • Une grossesse extra utérine
  • Une fausse couche précoce sans le savoir
  • Une cause organique : fibrome, endométriose, polype, troubles de la coagulation…
  • La prise de médicaments
  • La pause d’un stérilet en cuivre (il faut parfois entre 3 à 6 mois pour que le flux se régule)
  • Les premières règles : le corps a besoin d’un peu de temps pour s’adapter et se régler (parfois 1 à 2 ans)
  • La péri-ménopause : les variations hormonales peuvent avoir une influence sur les menstruations
  • Un retour de couches : après une grossesse, le cycle est parfois déréglé

La couleur des règles

Vous l’avez sans doute remarqué, la couleur des règles change d’un jour à l’autre. Rose pâle, rouge vif, marron très foncé, parfois presque noir, ces variations sont principalement dues à l’oxygénation du sang, mais aussi aux hormones.

– Le sang rose est souvent signe d’anémie. Il peut aussi être causé par une prise de contraceptif hormonal, ou un taux d’oestrogènes bas.

– Quand le sang des règles est rouge vif, brillant, c’est parce que les globules rouges sont chargées en oxygène. En général, le sang vient tout juste de se détacher de la paroi. On l’appelle le “sang frais”, cela correspond souvent au début des menstruations.

– Au bout d’un ou deux jours, la paroi ayant cessé d’être alimentée en oxygène, le sang est oxydé, il devient marron. Cela n’a rien de sale, c’est tout à fait naturel.

– Parfois, le sang est noir, au début ou à la fin des règles, cela arrive quand l’évacuation est plus lente, ou quand la muqueuse est plus épaisse.
Dans ces dernier cas, pour favoriser l’écoulement, ne pas hésiter à utiliser la chaleur pour plus de fluidité : une petite bouillotte sur l’utérus, ou encore un vêtement chaud qui recouvre les reins.

– Si votre sang est violet, il est possible que vous ayez un taux d’œstrogène élevé ou que votre sang soit stagnant.

A noter : Il arrive que le sang soit orange ou gris. Cela indique souvent une infection, comme une vaginose bactérienne par exemple. Dans ce cas, on est attentive à d’autres symptômes comme des démangeaisons vaginales, une sensation d’inconfort, ou une odeur inhabituelle. Là, on file chez son médecin ou son gynécologue.

L’odeur des règles

Les règles, ce n’est pas sale, mais cela a une odeur, comme toutes les sécrétions de notre corps d’ailleurs, mais pas de quoi en faire toute une histoire.
Ce qui doit alerter en revanche, c’est si l’odeur paraît inhabituelle, ou si c’est une odeur forte :

  • c’est peut-être signe d’une infection ou d’un dérèglement, dans ce cas il faut aller consulter
  • c’est peut-être que vous ne changez pas assez régulièrement vos protections. Le sang macéré trop longtemps sent mauvais.

Tout cela bien sûr, sont des indicateurs qui varient d’une femme à l’autre, d’un cycle à l’autre, d’une période de votre vie à une autre. Ainsi, au cours de votre existence, vos règles peuvent être différentes lors de votre puberté, si vous prenez la pilule, après une grossesse, suite à un traitement, en péri-ménopause …

Le secret c’est de s’observer et de noter quand quelque chose vous paraît inhabituel.

J’espère que cet article vous a appris pleins de choses. J’ai écrit ici tout ce que j’aurais aimé savoir un peu plus jeune, quand je me posais mille questions sur ces fameuses règles qui venaient d’entrer dans ma vie, ou encore après mes grossesses, quand mes cycles étaient chamboulés.

 

Cette article vous a plu ?

💌Laissez vos commentaires
⭐️ Retrouvez Rosie & Hilda sur Instagram et Facebook
👇🏽 N’hésitez pas à le partager

L’échange est la clé de tout

Laissez un commentaire

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ici on s’exprime sans tabou !

Le journal de ta féminité

0
    0
    Ton Panier
    Ton Panier est videRetourne au Shop